Le marché du e-commerce en France

Est-ce une bonne idée en tant qu’entreprise du e-commerce d’exporter ses marchandises vers la France ? Tôt ou tard, tout retailer en ligne ambitieux doit se poser la question. Dans cet article, vous trouverez les principaux faits, chiffres, caractéristiques et des informations générales sur le marché français du e-commerce. Tout cela vous permettra de lancer votre boutique en ligne avec succès en France.

Faits et tendances du marché français du e-commerce

La France est à la fois la 3ème puissance économique et le 3ème plus grand marché du e-commerce en Europe. Seuls l’Allemagne et la Grande-Bretagne sont devant. Au niveau mondial, la France se classe au 6ème rang des plus gros marchés de commerce en ligne. En 2019, le montant total généré par la vente en ligne en B2C approchait les 59 milliards d’euros. En 2020, celui-ci atteindra les 69 milliards selon les spécialistes. La vente en ligne représente ainsi près de 12% du total du commerce de détail en France.

En 2020, avec la crise du coronavirus, le nombre de ventes en ligne a considérablement augmenté. En résulterait une croissance de +17,1% du e-commerce en France. Cette augmentation a notamment eu lieu au cours des mois de mars et avril derniers, avec les mesures strictes de restriction favorisant le commerce en ligne. De plus, il est fort à parier que les e-commerçants vont observer le même phénomène de forte augmentation du nombre de commandes avec l’arrivée des fêtes de fin d’année. Selon Statista, le marché du e-commerce en France doit s’attendre à une augmentation annuelle de 6,4% jusqu’en 2024.

Pour une entreprise qui souhaite développer son activité e-commerce en France, il faut noter également que l’importance et le poids d’Amazon ne sont pas aussi forts qu’en Allemagne ou au Royaume-Uni. Le marché français est considéré comme relativement équilibré avec la présence de nombreuses marketplaces.

Faits marquants :

  • Population : 67 millions
  • Principales villes : Paris (10,7 millions), Lyon (1,7 million), Marseille (1,6 million), Lille (1 million)
  • PIB par habitant : 49 145$
  • Émissions de CO2 : 4,3 tonnes par habitant

faits marquants e-commerce France

Marketing e-commerce en France

Les françaises et les français, comme toute autre nationalité, ont des habitudes, des comportements et des préférences qu'il faut prendre en compte en tant qu'e-commerçant.

Réseaux sociaux :
Le réseau social le plus populaire en France reste Facebook (38 millions d’utilisateurs par mois), suivi de WhatsApp (31 millions), Instagram (20 millions) et Snapchat (19 millions). À noter également la forte percée de TikTok (en savoir plus sur le phénomène TikTok et le e-commerce) avec ses 6,5 millions d’utilisateurs. En 2019, près de 70% des utilisateurs de réseaux sociaux se connectaient quotidiennement à au moins l’un d’entre eux.

Abonnement haut-débit :
93,6% des français possèdaient, au 4ème trimestre 2019, un abonnement au haut-débit et par conséquent un accès à internet (au minimum 256 kbit/s).

Mobile et smartphone :
En 2019, plus de 50 millions de français utilisaient un smartphone. On parle d’un taux de pénétration des smartphones dans l’hexagone de 77,5%, 4ème taux le plus élevé au monde. Bien que durant cette même année, 4 commandes sur 5 étaient encore passées depuis des ordinateurs portables ou de bureau, l'importance de l'optimisation des achats via les smartphones ne cesse d’augmenter. C'est pourquoi le commerce mobile ou m-commerce connaît un grand essor en France.

Internet :
Plus de 90% des habitants ont un accès à Internet. La France est classée 3ème en Europe à l’ Internet Inclusivity Index. Seulement le Danemark et la Suède font mieux.

Achats en ligne :
En 2019 toujours, 52% des français ont effectué au moins un achat de produit ou service en ligne. Deux choses à retenir de ce chiffre. Premièrement, il est un peu en dessous de la moyenne européenne de 55%. D’autres pays comme les Pays-Bas (83%) sont largement au-dessus de la France sur le sujet. Deuxièmement, il montre qu’il y a en France un véritable potentiel inexploité. La crise sanitaire pourrait amener notamment de nombreuses personnes jusqu'ici réticentes à faire des achats en ligne, et ainsi profiter de toute l’étendue de l’offre e-commerce. Les "French Days", lancés en 2018 en réponse à la campagne du Black Friday, sont un moment fort et une occasion à ne pas manquer pour les e-commerçants en France. Selon une enquête de l'IFOP, 43% des personnes interrogées sont susceptibles ou extrêmement susceptibles de faire des achats en ligne ces jours-ci. Les clients prévoient d'acheter principalement des vêtements, des chaussures et des accessoires.Les appareils électroniques, les cosmétiques et les produits d'hygiène, entre autres, sont également très populaires.

French Days 2021 :
Du 28 mai au 2 juin, et du 24 septembre au 27 septembre

French Days 2022 :
Du 27 avril au 2 mai, et du 30 septembre au 3 octobre

Le taux de conversion est une autre mesure intéressante que tout spécialiste du marketing doit avoir à l'esprit. Il convient de noter ici que l'une des particularités du marché français est le faible taux de conversion. Avec une valeur moyenne de 1,1%, il est loin derrière des pays comme l'Allemagne (2,22%), les États-Unis (1,96%) ou encore le Royaume-Uni (1,88%) et les Pays-Bas (1,78%). Lorsqu'on démarre son activité en France, il faut donc avoir des attentes réalistes à cet égard afin d'éviter toute frustration inutile.

Moyens de paiement préférés en France

Selon le rapport de Visa sur les paiements numériques, le nombre de clients effectuant des paiements via des appareils mobiles a triplé depuis 2015.

En tant qu’e-commerçant, il ne faut pas sous-estimer la pertinence des méthodes de paiement proposées sur votre boutique en ligne. Ils ont un impact immédiat sur le taux de conversion au moment de finaliser la commande. Cela signifie que vous pouvez influencer directement les chiffres de vente et votre chiffre d'affaires.

En France, les cartes bancaires sont particulièrement populaires. Elles sont utilisées dans plus de 50% des transactions en ligne.

Par ailleurs, le portefeuille numérique (digital wallet) est le deuxième moyen de paiement le plus populaire dans le commerce électronique français. L’outil le plus connu et le plus populaire étant PayPal. Dans le même temps, le mode de paiement qui connaît la plus forte croissance est le virement bancaire. Il reste cependant, pour l’instant, surtout pertinent pour des montants élevés. L'utilisation des virements bancaires est facilitée par le système SEPA (Single Euro Payments Area), lancé en 2017.

Défis
En France, comme dans presque tous les autres pays, le principal défi du e-commerce électronique est la cybersécurité, c'est-à-dire la sécurité des transactions en ligne et la prévention de la fraude. Par exemple, le paiement en ligne simplifie l'utilisation frauduleuse des données de tiers. Les nouveaux outils et technologies, tels que la reconnaissance des empreintes digitales, joueront un rôle important dans la lutte contre de tels incidents à l'avenir. Sur le marché du e-commerce français, le sentiment de sécurité chez l’acheteur est primordial. La France figure notamment dans le top 3 des nations les plus vigilantes dans chacun des domaines suivants :

  • Vol de données par des hackers (69%, 2ème place mondiale)
  • Usurpation d’identité (49%, 3ème place mondiale)
  • Scam ou cyber-arnaque (56%, 3ème place mondiale)
  • Achat accidentel (39%, 1ère place mondiale)

close-up-of-sales-clerk-putting-credit-card-in-cre-RDLMF7F-scaled

Vue d’ensemble : les secteurs porteurs du e-commerce français

Une croissance particulièrement forte, en partie due à la crise sanitaire, est attendue dans les segments des compléments alimentaires, des produits de soins personnels, des soins pour la peau et des cosmétiques. De plus, les achats de livres sont à nouveau en hausse.

Les 10 entreprises de e-commerce les plus populaires en France (en terme de trafic en ligne*), sont :

  • Amazon (~29,87 millions de visiteurs uniques/mois)
  • Cdiscount (~19,62 millions de visiteurs uniques/mois)
  • Veepee (~14,14 millions de visiteurs uniques/mois)
  • Booking.com (~13,68 millions de visiteurs uniques/mois)
  • Fnac.com (~13,37 millions de visiteurs uniques/mois)
  • Carrefour (~12,63 millions de visiteurs uniques/mois)
  • Oui.SNCF (~12,40 millions de visiteurs uniques/mois)
  • E.Leclerc (~11,68 millions de visiteurs uniques/mois)
  • eBay (~11,34 millions de visiteurs uniques/mois)
  • Vinted (~10,87 millions de visiteurs uniques/mois)

*trafic mensuel moyen en 2019

7 Conseils Pour Améliorer Votre Logistique E-Commerce

Logistique e-commerce en France : ce que vous devez savoir

La France se caractérise par des infrastructures de transport particulièrement bien connectées. Le TGV n'est qu'un exemple parmi d'autres des progrès réalisés dans ce domaine. De plus, le gouvernement français investit chaque année des sommes considérables pour rester compétitif. En 2018, par exemple, près de 10 milliards d'euros ont été investis dans les infrastructures , telles que la construction et l'entretien des routes.

Dans la dernière publication de la Banque Mondiale, en 2018, sur l' Indice Performance Logistique , la France se classait au 16ème rang. L'indice est divisé en 6 catégories : douanes (efficacité de l'autorité), infrastructures, transport maritime international, performance logistique, traçabilité et ponctualité.

Envois

Dans le e-commerce, l'expédition et la livraison ont une influence significative sur le succès des boutiques en ligne et la satisfaction des clients. C'est bien évidemment le cas en France. En effet, 62% des acheteurs en ligne considèrent que la livraison est le critère le plus important lorsqu'ils font des achats en ligne. 84% des personnes interrogées changeraient même de boutique en ligne pour bénéficier d'options d'expédition personnalisées. 65% ont mis fin au processus d'achat parce que le prix de la livraison était trop élevé. C'est d’ailleurs notamment pour cela que 52% des boutiques en ligne partagent les frais de livraison avec leurs clients, mais ce n'est pas encore suffisant pour de nombreux clients. En effet, 36% d'entre eux interrompent le processus d'achat si la livraison gratuite n'est pas proposée. De plus, un Français sur trois s'attend à ce que la livraison soit gratuite quel que soit le prix, alors que seulement 5% s'attendent à ce que la livraison soit payante pour les commandes de grande valeur monétaire.

Rapidité de livraison
Le délai de livraison joue également un rôle décisif dans le transport B2C, surtout face à des géants comme Amazon qui ont considérablement relevé la norme à cet égard. En France, 32% des commandes sont expédiées le jour même, tandis que 95% sont expédiées dans les deux jours suivant la commande. 4% des commandes sont livrées le jour même, ce qui est loin du niveau des États-Unis, par exemple.

Pour les e-commerçants expédiant moins de 50 000 colis par an, le délai moyen entre l'expédition et la livraison du colis est de 2,8 jours. C'est notamment là que, avec l'aide des bons partenaires, vous pouvez vous démarquer de la concurrence. Il en va de même pour le délai d'attente moyen de 5,4 jours entre le passage de la commande et la livraison.

Méthodes de livraison
La livraison à domicile reste la méthode la plus populaire (85%). Les livraisons en point relais (68%) sont également très populaires en France, surtout si on les compare à d'autres pays. La France est même considérée comme le leader international dans ce domaine. Les marchandises commandées sont livrées dans des magasins de proximité, tels que les supermarchés ou les stations-service. Les consommateurs peuvent ainsi venir les récupérer de manière plus flexible.

Services de livraison de colis
Tout comme pour les moyens de paiement, les clients ont des préférences différentes en ce qui concerne les prestataires de services de transport de colis. Celles-ci ont également une influence directe sur les taux de conversion et la satisfaction des clients. Les acteurs les plus connus en France sont :

  • La Poste
  • Chronopost
  • Colis Privé
  • Kiala/UPS
  • Mondial Relay
  • Relais Colis
  • Exapaq
  • GLS
  • UPS
  • FedEx

Selon ecommerceDB, les boutiques en ligne proposent le plus souvent les services de La Poste (61%), Chronopost (33%) et Mondial Relay (25%). Globalement, La Poste est responsable de 45% des envois.

infographic__18_11_2020_FR_2-1

Entrepôts et centres logistiques
En tant que grand pays industrialisé, la France comptait déjà 4 432 centres logistiques en 2015. La superficie totale de ces entrepôts atteignait plus de 78 millions de mètres carrés. La plupart de ces sites logistiques sont situés dans les Hauts-de-France et en Île-de-France. Il y a fort à parier que ce nombre a augmenté de façon drastique au cours des dernières années.



Envois internationaux depuis et vers la France

La France possède le troisième plus grand marché de e-commerce transfrontalier en Europe.

3% des achats en ligne dans le monde sont expédiés depuis la France. En 2019, 27% des citoyens français ont acheté des produits auprès de e-commerçants non-français au sein de l'UE. En 2020, le e-commerce franchira la barre des 1 000 milliards de dollars. De plus, 2 acheteurs en ligne sur 3 consacrent au moins 10% de leurs dépenses en ligne au e-commerce international. Les principaux obstacles pour les clients qui achètent des produits étrangers sont les frais d'expédition élevés et les délais de livraison. Les entreprises disposant d'entrepôts sur les marchés cibles respectifs peuvent ainsi bénéficier d'un net avantage sur leurs concurrents.

En résumé

Après une étude approfondie des faits et des chiffres, il est clair que le marché français du e-commerce a un potentiel énorme et constitue donc un marché cible extrêmement attrayant pour les entreprises en pleine croissance. Outre la taille énorme, le pouvoir d'achat élevé et la croissance rapide du marché, l’équilibre du marché et la présence moins dominante d'Amazon sont parmi les nombreuses raisons d'oser se développer en France. Pour se faire, il est important de prêter attention à certaines caractéristiques et préférences particulières du marché français du commerce électronique. Par exemple, vous devez créer vos propres landing pages et descriptions de produit en français et, dans le meilleur des cas, offrir également un service d'assistance client en français. De plus, votre entreprise doit proposer les modes de paiement et d'expédition les plus courants avec l'un des prestataires de services les plus populaires. La gratuité et la rapidité de livraison sont des caractéristiques extrêmement importantes d'un bon service pour les consommateurs français.

Ainsi, si vous sautez le pas et décidez de proposer vos produits en France, il est de la plus haute importance d'être le plus proche possible de votre client final. Vous pouvez soit trouver un entrepôt vous-même et vous occuper de la logistique en interne, soit chercher des partenaires pour vous aider à externaliser le traitement de vos commandes en France. Les prestataires de services 3PL ou les entreprises de logistique e-commerce comme byrd offrent une solution intelligente, rapide et souple pour les expéditions à destination et en provenance de la France. Vous évitez ainsi des coûts d'investissement élevés. L'ensemble de votre processus logistique, de la commande à la livraison, est automatisé. De plus, en vous associant à une entreprise comme byrd, vous avez accès à un vaste réseau de fulfillment centers en Europe, vous permettant ainsi de répartir vos produits dans plusieurs pays et d'être à proximité de vos clients dans toute l'Europe.